Le Projet Artistique "Carbon Rock"

Naturel, Chimique, bon, mauvais.

Une définition tournée exclusivement du point de vue de la pérennité de l’humanité.
L’homme centré sur ses besoins, en a oublié son appartenance au monde de l’évolution biologique de cette planète. Depuis la pomme d’Ève, l’homme est sorti du monde qui l’entoure pour devenir une entité à part. Avec d’un côté ce qui est originel et naturel, et de l’autre ce qui est artificiel et créé par l’homme.

Alors que l’homme, la termite ou le polype sont tous des organismes biologiques capables de processus organiques plus ou moins complexes. De ce fait, une bouteille de verre, un camion, une centrale nucléaire, une termitière ou une barrière de corail, ne sont que le résultat d’un processus biologique.

Le cerveau d’un être humain ainsi que toutes ses capacités, sont le résultat d’une évolution de la nature, commencée il y a des millions d’années avec les Stromatolites. C’est cette même nature qui nous a donné la capacité de faire tout ce que nous avons fait et ferons plus tard.
Ainsi tout ce que fait l’homme est toujours naturel.

Nous ne sommes pas en dehors de la nature, nous sommes également la nature.

J’aime rappeler cela dans mes créations. Quoi de plus puissant pour démontrer cette pensée, que d’utiliser le Carbone, l’élément fondamental, présent partout, du minéral aux animaux, en passant par le végétal.

Le lien entre tout ce qui a été, ce qui est, et ce qui sera…

Mon travail utilise donc le carbone sous de nombreuses formes, matériaux aéronautiques, charbon, acier, pour créer des effets de matière et les mettant en scène, dans une nature d’ailleurs, issue des biotopes nés de notre passage sur cette planète. Un design minéral et organique, brut, qui propose un monde nouveau, comme ayant toujours existé sous cette forme originelle, avec ses roches, ses organismes et leurs interactions…

Carbon Rock, comme une nouvelle matière née de notre passage sur cette planète, un voyage au delà d'un million d'années d'évolution après nous…

Que va t'il renaître de nos cendres ?