Fred Naud, comme tout artiste, a l’idée et le talent d’inventer des mondes qui n’existent pas. Mais son art à lui se nourrit de carbone et prend ses ébats dans l’effervescence du processus évolutif naturel, dont le carbone est précisément l’élément essentiel ; de ce cocktail fondamental émerge une œuvre très originale, puissante, que j’ai découverte avec fascination à MacParis au printemps 2021.