Frédéric Naud

Sculpteur Français Contemporain

L’ingénierie humaine n’est qu’un processus organique naturel.

Le Projet ColéopteR

Le Projet ColeopteR, c’est :

Deux acteurs que tout séparait, se sont retrouvés autour d’une idée commun. Oméga Systèmes Web Industries, industriel de la filière aéronautique en Loire Atlantique et Aquitaine et Fred Naud, Artiste.

Deux acteurs qui habituellement ne se croisent jamais, ont construit des liens forts, dans un intérêt mutuel. Au travers d’un concept innovant, ils ont décidé d’avancer ensemble dans une démarche d’économie circulaire. Ce partenariat est porteur d’un projet ambitieux d’émergence d’une filière en Loire Atlantique (44). Par la revalorisation de déchet aéronautique, dans le domaine du mobilier design de collection.

Le secteur aéronautique, fleuron de l’industrie européenne, génère une quantité significative de déchets polluants à base de carbone enrichi en résine thermo-dure. Oméga Systèmes Web Industries, sensible aux enjeux environnementaux des matériaux composites de haute performance, a fait de ce sujet un des piliers de sa politique d’entreprise. C’est dans ce cadre, où beaucoup de choses sont à développer, que “Carbon Rock Collectible Design Project” devient un levier potentiel, qui permettra de retirer des sites d’enfouissement, ces matière que l’entreprise considère comme “NOBLE”.

Concrètement, le projet porte sur trois points :

  1. La classification des déchets aéronautiques, au sein d’Oméga Systèmes Web Industries, mais aussi le développement des méthodologies de récupérations et la logistique de stockage;
  2. La conception et la fabrication d’une ligne de meubles numérotés et signés par un Artiste. L’ensembles de ces pièces seront conçues à partir des déchets de carbone prés-imprégné en résine époxy, issus du site de production de l’entreprise en Loire Atlantique (44);
  3. La création d’un outil complet de communication, pour promouvoir et impulser l’énergie suffisante au démarrage d’une filière. Mais également donner le statut de “Matière Noble” aux matériaux composites de haute performance, par leur présentation dans le secteur prestigieux des meubles design de collection.

Mais ce projet c’est avant tout insuffler une envie, par la démonstration des potentiels du développement de ce type de produit. Cette démarche s’intégrera au coeur d’un territoire industriel. Une fois terminé, les entreprises y trouveront des solutions disruptives, sur des problématiques récurrentes, de gestions des coûts environnementaux de leurs déchets en composites thermo-dures.

Oméga Systèmes Web Industries, c’est :

Une PME de 90 personnes implantée dans deux régions, avec 75 salariés sur Nantes et 15 salariés sur Bordeaux. Cette entreprise est spécialisée dans la découpe de matière souples et semi-rigides (mousse, cuir, NIDA, films plastiques, composites sec et pré-imprégné…). Son Chiffre d’Affaire est de 8M€, dont 60% pour la filière aéronautique et 25% pour la filière spatial et défense.

La maîtrise de l’impact environnemental des lignes de production, est un des axes majeurs de la stratégie globale de Oméga Systèmes web Industries. Pour répondre à cet enjeux, l’entreprise s’appuie sur le service R&D en y investissant plus de 2.5% de son Chiffre d’Affaire. Cet effort permet un développement économique, par la mise en place de solution technologique ou organisationnelle, innovantes et pérennes, au service de la stratégie de la PME.

Comme toute entreprise du secteur aéronautique, les matériaux utilisés sont de hautes performances, ce qui implique des coûts de fonctionnement élevés. Ce phénomène est accentué par des enjeux de compétitivité du secteur. Pour ce faire, l’entreprise maintient une croissance régulière des niveaux de production. Cette logique industrielle a pour conséquence, la création de volumes de déchets de plus en plus important.

De plus, pour se préparer et supporter les augmentations de cadence de la filière aéronautique, Oméga Systèmes Web Industries a intégrée, en 2018, une 3ème table de découpe 2D et accueillera, en 2019, une ligne prototype de grande cadence en production “Slit”. Par ces investissement, l’entreprise veut démontrer son engagement auprès de ses clients, à suivre leur perspectives d’évolution économique.

Camembert de répartition des déchets chez Oméga Système Web Intdustries en 2017

Le constat pour Oméga Systèmes Web Industries :

Sur le site de Nantes, du fait de la signature d’un contrat de sous-traitance avec Airbus, des bennes spécifiques de carbone, sont en places. En effet, l’entreprise propose également un service de gestion des déchets à ses clients. De ce fait, les déchets tout venants, sont relativement déjà bien identifiés. Ils sont triés et récupérés, mais reste en majorité sans devenir pour les matières en carbone pré-imprégnées. Sur le site de Bordeaux, la situation est plus « flou ». À ce titre, Web Industries souhaite renforcer son offre, sur le devenir des déchets de ses clients.

Sur ces 5 dernières années (2013 à 2017), le site nantais de Oméga Systèmes Web Industries a jeté plus de 200 tonnes de déchet carbone. Soit 40 tonnes par an en moyenne, classées en catégorie “D5” et considérées comme “déchets ultime”. Si aujourd’hui des technologies de recyclage adaptées aux matériaux composites existent, leur coût prohibitif favorise le placement des déchets en sites d’enfouissement et l’achat de matière neuve pour la production de pièces composites. Ces opérations coûteuses écologiquement ont pour butes, “l’élimination” des matières polluantes et non leur valorisation.

En 2017 sur le site de Nantes, l’entreprise a donc produite environ 200 tonnes de déchet, tout confondu. Sur ce volume, seulement 83 tonnes ont été valorisées. Sur cette masse totale, le carbone représente 43 tonnes des déchets non valorisés. Au delà des objectifs de diminution de l’impact sur l’environnement de ces matières, il s’agit d’une réelle source potentielle de revenue « à portée de main » pour la société.

Les démarches déjà mises en places :

Fort de ce constat, des pistes de recyclages et de revalorisation sont déjà en cours chez Oméga Systèmes Web Industries. Notamment avec l’entreprise ReUse et leur produit U-Carbon. Un exemple d’économie circulaire, a été mis en place sur la production de certaines pièces clients découpées, où seulement 70% de la matière est utilisée. Sur les 30% restants, qui seraient normalement destinés à l’enfouissement, 20% sont récupérés pour être réutilisés par la société ReUse sous forme de plaques.

Cependant, cette filière comporte des astreintes fortes :

  • L’utilisation de quelques références matières ⇨ impact réduit sur la diminution des déchets Oméga Systèmes Web Industries;
  • L’utilisation de formats de découpe spécifiques ⇨ rajouts de contrainte importantes.

Mais surtout, cette filière intervient encore dans des usages dit de “grande consommation”. Les biens ainsi produits, portent de manière intrinsèque une fin de vie à moyen ou court terme. Nous retrouverons alors ces derniers, dans les filières de retraitement classique de déchets domestiques, non adaptées à la spécificité de ces matériaux industriels polluants.

Les enjeux pour Oméga Système Web Industries, sont :

  1. Une opportunité d’investir dans l’économie circulaire, en testant la faisabilité et la rentabilité d’un projet de valorisation des déchets de carbone aéronautique, que Oméga Systèmes Web Industries considère comme une matière “NOBLE”;
  2. La mise en place d’une filière de matériaux composite de haute performance, dit de “seconde main”, par la démonstration d’une valeur marchande potentielle mais également une recherche prospective de nouvelles utilisations;
  3. La création d’un outil de communication, pour promouvoir ce projet. Dans lequel Oméga Systèmes Web Industries présentera les enjeux d’un défi basé sur la minimisation de ses impacts environnementaux, par la démonstration de la noblesse de ses déchets;
  4. La mise en place d’un outil de classification des déchets carbonés, intégrant une méthodologie de récupération. Cet outil, éprouvé dans un premier temps sur le site de Nantes, sera par la suite déployé sur le site de Bordeaux, mais également, au travers de l’expertise acquise, proposé auprès des différents acteurs désireux d’utiliser cette nouvelle filière.
  5. La possibilité pour l’entreprise de proposer un nouveau service, destiné aux designers, de type “Collectible Project”. Ce dernier, proposera un suivi complet, de la fourniture de la matière, à la livraison des pièces, en passant par le suivi de fabrication. Oméga systèmes Web Industries, mettra son expertise, ses moyens et sont savoir-faire aux services des créatifs qui souhaiteront intégrer cette matières dans leur projets futurs.

FRED NAUD, c’est :

Un créatif depuis plus de 15 ans. Mais cela fait maintenant 8 ans, qu’il travail avec des déchets carbonés, ou “matières non utilisées”, issue de la filière aéronautique de sa région (44). La collecte de ces matériaux, se fait de manière ponctuelle et disparate, auprès des entreprises avec lesquelles il a réussi à lier une relation de confiance, comme Oméga Systèmes Web Industries.

Son travail parle de la résilience du vivant. Pour lui, tous les organismes évoluent et ainsi peuvent s’approprie les nouveaux écosystèmes, émergents de nos modes de vie. Pour montrer que le vivant, trouvera toujours son chemin sous de nouvelles formes. Il utilise le carbone, l’élément fondamental présent partout, pour créer du mobilier-sculpture. Alors, le minéral et l’organique se mêlent, dans une proposition visionnaire de ce qui apparaîtra après notre passage sur terre. Un voyage au-delà d’un million d’années d’évolution après nous. Que va-t-il renaître de nos cendres ? Voici son projet “Les Néo-organismes”.

Pourquoi le carbone aéronautique dans son travail ?

Cette matière est pour Fred Naud, un matériaux “NOBLE”, qui s’explique par trois caractéristiques majeurs :

  1. Une résistance extrême, pour une légèreté incroyable;
  2. Un rendu esthétique fort et unique avec, comme le “Noir” travaillé par Pierre Soulages, une mise en forme de la lumière époustouflante;
  3. Un travail de cette matière par L’accumulation, pour donner vie couche après couche aux pièces réalisées. Cette technicité, est une innovation dans la création d’objet design, avec une approche sculpturale dans l’apparition des volumes.

Ses Difficultés :

Dans le cadre de sa création de sculptures fonctionnelles, dans le domaine du design de collection, Fred Naud doit surmonter trois problèmes majeurs :

  1. Un approvisionnement régulier et en quantité. Qui est aujourd’hui complexe et inexistant pour le carbone pré-imprégné de la filière aéronautique;
  2. Un accès à des outils financièrement lord à acquérir à son échelle, pour une bonne mise en oeuvre de ces matières (étuve);
  3. Une Mauvaise connaissance de ces matériaux dans le secteur du design. Ne permettant pas, la notoriété nécessaire à la création d’un atelier de “Drapage d’Art”.

L’idée innovante, c’est :

Pour minimiser l’impact environnemental d’une matière polluante, il faut avant tout éviter qu’elle ne devienne un déchet. L’un des outils, qui permet de fabriquer des produits qui garderont une valeur permanente, est la création de biens culturels.

Le design de collection est la solution pertinente, choisie par Oméga Systèmes Web Industries, pour atteindre cet objectif. Les matières aéronautiques peuvent alimenter une filière de création avec un propos artistique, tant par le fond que par la forme des œuvres produites.

Notre solution :

Transformer les résidus composites carbonés, en une ligne de mobilier d’exception, fabriquée en série limitée et signée. Ainsi, des déchets aéronautiques parfois considérés comme “ultimes” et enfouis, deviendront le coeur d’une économie circulaire, en tant que matières premières. Ce matériaux de haute performance, passera du statut de rejets de l’industrie composite, à celui d‘œuvres artistiques, sous le trait d’un designer qui les intégrera à un propos construit.

Cette création d’agencement, constituera la partie visible de cette étude, avec la création d’un espace show room. Ce dernier servira de stand de présentation du “Carbon Rock Collectible Design Project” dans divers salons, au niveau nationale et internationale. 

La partie moins visible sera la réalisation de deux grands outils :

  1. Une classification des déchets avec le développement d’une méthodologie de récupération et de stockage des résidus, au coeur des lignes de production de l’entreprise.
  2. Et le financement d’un outil de communication complet, pour présenter l’ensemble prospectif des utilisations possibles, de cette “NOBLE” matière carbonée.

L’innovation, ici, consiste à poser les bases d’un développement d’une filière de récupération, qui permettra de rendre cette matière accessible facilement aux créateurs. Mais également, de sublimer ces déchets et leur donner le statut de “Matière Noble”. Tout cela en les intégrant dans la réalisation de pièces design, qui demande l’intervention de savoir-faire provenant de divers métiers d’excellence.

De cette mosaïque d’acteurs et cette alliance de talents, émergera une filière disruptive, où industrie et artisans d’art coexisteront dans une chaîne de valeur commune, au service de l’écologie et de la culture.

Excellence

Ambition

Le mobilier design de collection, à besoin pour exister d’une chaîne de métiers d’excellence. Mais surtout d’un approvisionnement régulier, continue et homogène de matières premières nobles. Ce flux facilite l’apparition de savoir-faire, par la maîtrise de ces matériaux. Il permet alors le maintien d’une chaîne d’acteurs essentiels à la création et la réalisation de pièces rares et prestigieuses.

L’objectif de rentabilité et de productivisme d’une usine, dans un secteur utilisant des matériaux de haute performances, va dans ce cas, permettre un approvisionnement en matière première. De cette collecte organisée et pérenne, naîtra une filière de fabrication de mobilier design d’art, intégrant le carbone de manière systématique et évidente.

Cette chaîne d’acteurs et de savoirs, pourront alors devenir l’outil de création de nombreux designers. Ainsi ils intégreront dans leur conception, de nombreux matériaux, bois, acier, laiton, verre et les composites aéronautiques dit “de seconde main”.

Habituellement mis en parallèle, voir en concurrence. Le monde industriel et le monde de l’artisanat d’art, vont pour ce projet et de futurs, entrer en symbiose, pour donner vie à des oeuvres d’art intemporelles grâce au design.

Une fois le projet réalisé, les acteurs du design de collection, mais également les collectionneurs, découvriront le champs des possibles avec l’utilisation de ces matériaux. Ils pourront alors s’intéresser et acquérir les oeuvres produites, impulsant un financement et une rentabilité à cette nouvelle filière.

Innovation

Cette innovation d’usage, dans une large palettes de réalisations remarquables. Va contribuer à faire entrer les déchets aéronautiques, dans la classification des “Matériaux Nobles”. Au même titre que le bois, la pierre ou les métaux précieux, le carbone aéronautique deviendra ainsi porteur d’une valeur fondamentale. Cette dernière élèvera alors les hommes maîtrisant leur divers savoir-faire, au rang de “Compagnon Drapeur d’Art”.

En démontrant qu’il existe bien une maîtrise et un savoir-faire d’exception, dans l’utilisation de ses chutes, au travers d’un domaine comme le design d’art. L’entreprise Oméga Systèmes Web Industries, avec le projet “Carbon Rock Collectible Design”, est un précurseur dans sons secteur. Ce dernier va proposer une vision prospective, des domaines d’utilisation de ces matières “de seconde main”. Par la diversité de ses idées innovantes et design, cette étude va poser les fondements d’une nouvelle économie circulaire pour le carbone thermo-dure aéronautique.

Impact

Environnemental / Marché

De manière générale, la protection de l’environnement, passe par plusieurs points dont :

  1. La disparition d’un maximum de déchets, issus des lignes de production. Principalement pour des matière polluantes irremplaçables, comme c’est le cas des matériaux composites de haute performance;
  2. La production systématique, de produit non consommable, qui ne seront jamais des déchets ou réutilisable à l’infini.

Ainsi perçu comme une matière première noble et d’excellence. Ces rebuts feront alors l’objets d’une spéculation à la revente. Cette revalorisation bâtira les premiers échelons d’une économie circulaire, de matière carbone de seconde main, encore aujourd’hui quasiment inexistant.

Le défi majeur de ce projet, est la mise en place d’une collecte sur des lignes de productions complexes et pointues. Il est indispensable, de combiner aux processus de fabrication déjà en services, des lignes de récupérations, en synchronisation de flux.

Cette complexité d’intégration, donnera lieu à l’apparition de nouveaux intermédiaires du secteur. Ces entreprises spécialisées dans la collecte, fourniront en continue de futur ateliers de “drapage d’art”. Cette chaîne d’acteur, intégreront les matériaux composites de haute performance dit de “seconde main”, dans de nombreux projets d’excellence de designers du monde entier.

Réplicabilité

L’ensembles des acteurs qui souhaiteront intégrer cette nouvelle filière, pourront s’appuyer sur l’expertise construite au cours de ce projet. Pour ce faire, Web Industries, mènera une étude de classification plus détaillée de ses déchets carbonés. Mais aussi, une description des outils qui auront été indispensables à l’amélioration de la récupération des résidus.

En toile de fond de ce projet, l’enjeux est bien de diminuer l’impacte écologique de matières habituellement enfouies. Mais aussi, de trouver une réalité économique aux outils de collecte de ces déchets, au coeur des sites de production. En effet, aucune économie circulaire d’un rebut industriel, ne peut se développer sans une bonne méthodologie de récupération.

De la démonstration du potentiel d’une telle initiative. C’est tous les acteurs des filières de l’aéronautique, du spatial, de l’automobile, de la course au large et celles à venir, qui pourront intégrer ce premier maillon de la chaîne, dans la revalorisation du carbone thermo-dures.

Exécution

Équipe

Plutôt que d’attendre passivement, Oméga Systèmes Web Industries souhaite être force de proposition et proposer des solutions à ses clients. Pour cela, l’entreprise peut compter sur l’implication de ses salariés. Au coeur des équipes, le sujet de l’impact environnemental est régulièrement évoqué. L’ensemble des collaborateurs, sensibilisés et fortement mis à contribution sur le tri, sont tous convaincus de l’intérêt de ce projet. Intégré dans l’équipe comme “Chef de projet”, Fred NAUD apporte son expertise dans le domaine du design de collection, mais également sa vision sur les multiples utilisations possible des déchets carbone. Son intégration à été souhaité par la direction de l’entreprise, pour une fertilisation croisée de compétences, riches de retombées.

Ce projet, piloté par le service R&D et né sous l’impulsion du comité de direction présidé par Jean-Louis BRETIN et mobilise donc tous les services de Oméga Systèmes Web Industries :

  • Le service Logistique pour la gestion des matières entrante & sortante;
  • Le service Production pour l’identification, la récupération et le tri des matières;
  • Le service Maintenance pour l’installation des systèmes de tri et de récupération sur les lignes de production;
  • Le service Qualité – HSE pour le suivi du projet et sa pérennisation;
  • Le service Marketing pour la valorisation par la diffusion des résultats en cours et en fin de projet.
Schéma de visualisation des flux des matières dans l'usine de Nantes avant le projet ColeopteR

Stratégie

Ce projet va impacter deux points fondamentales de la stratégie globale de Oméga Systèmes Web Industries, en accord avec son positionnement dans la « supply chain » (entre le fournisseur matière et le fabricant de pièces) :

  1. La politique environnementale. Ayant inclue dans son génome d’entreprise, la réduction des déchets. Ce projet va directement baisser le volume des déchets produits de carbone pré-imprégné habituellement placé en enfouissement. Ceux-ci vont pouvoir intégrer une nouvelle filière de valorisation et sortir du statut de “déchet ultime”.
  2. Diversification de marché. De cette valorisation, Oméga Systèmes Web Industries va pouvoir renforcer le service proposé de gestion des déchets déjà existant. Mais surtout, elle pourra rajouter deux nouveaux marchés:
    • La revente en directe de matériaux composites haute performance carboné, de “seconde main”;
    • Proposer un service “Collectible Project”, intégrant un suivi complet de réalisation de mobilier design de collection, à destination des designers nationaux et internationaux. Avec mise à disposition des moyens d’ingénierie composite, de drapage d’art, de production et de suivi qualité de l’entreprise dans un programme globale de fabrication.

Ressources

Aujourd’hui, Oméga Systèmes Web Industries dispose déjà de la matière, des outils minimum pour la mise en oeuvre de ces matériaux, mais également de l’envie d’avancer vers une solution disruptive. Avec l’intégration de Fred NAUD comme “chef de projet”, c’est la partie innovation d’usage et création de nouveaux processus de réalisation, qui s’ajoute à l’équipe projet.

L’ensemble des pièces qui compose la ligne de mobilier design choisie, ont dors et déjà été soumises aux différents intervenants extérieurs, pour leur faisabilité ainsi que le calcul financier de leur réalisation. Des démarches similaires ont été menées pour le développement et la concrétisation de l’outil de communication.

Le cadrage du projet étant réalisé, il reste l’aspect financier à considérer. Ce dernier implique un investissement important, que Oméga Systèmes Web Industries peut difficilement supporter seul. Tout est en place, de la sélection des différents acteurs, à l’étude de faisabilité de chaque partie de l’étude. Tout est “OK”, il ne reste qu’à trouver les financements, pour un projet qui à terme, diminuera de plusieurs dizaines de tonnes par ans, le volume de déchets ultimes aéronautiques carbonés enfouis.

Schéma de visualisation des flux des matières dans l'usine de Nantes après le projet ColeopteR

Autres critères

Comme décrit plus haut, ce projet par son intégration dans un territoire, va soutenir une large plage d’intervenants, de l’industrie manufacturière artisanale locale. La loire Atlantique détient déjà en son sein, tous les acteurs nécessaires à l’existence de cette filière :

  • Une forte densité d’entreprise utilisant les matériaux composite de haute performance, comme “Airbus” et tous ses sous-traitants
  • Avec la présence de “L’école de design de Nantes Atlantique”, également implantée à l’internationale. La région est aujourd’hui une nurserie de créatif internationaux dans tous les domaines du Design.
  • Mais aussi, grâce à une politique culturelle comme axe de développement, avec le “Voyage à Nantes” et les “Machines de l’île”, la Loire Atlantique (44) a de nombreux savoir-faire artisanal d’excellence déjà implanté sur son territoire.

Ce projet est le lien qui va catalyser et animer l’ensemble de ses acteurs, dans une dynamique commune. Le rayonnement de ce projet, au travers de l’outil de communication financer par l’europe, permettra d’êtres répliquer, partout où l’ensemble de ses filières se retrouveront sur un même territoire. Mais aussi, il donnera aux habitants de Loire Atlantique, l’accès au monde du design de collection, pour jouir de nouveaux biens culturels à acquérir.